Peut-on être féministe et pour la garde alternée ?

Depuis 7 ans avec Maman travaille, j’ai été amenée à rencontrer toutes sortes de parents. Des mères, particulièrement. Des mères salariées, au chômage, free-lances, entrepreneuses. Des mères divorcées. Des mères d’enfants adoptés. Des mères violentées qui n’osaient pas partir de chez elles. Des mères de 8 enfants qui travaillaient. Des députées-mères. Des mères sans papiers. Tous ces parcours m’ont passionnés, et c’était le thème de mon speech d’intro à la dernière Journée Maman travaille.

Donnez votre avis et entamons une conversation